« Apprivoiser l’incertitude »

Publié le 28 avril 2020

Eric-Emmanuel Schmitt a écrit que « la vraie sagesse ne revient pas à détenir des certitudes mais à apprivoiser l’incertitude »

En matière de M&A, cette phrase prend tout son sens dans le contexte actuel de Covid-19, si particulier, si inédit. Il nous invite tous à la prudence, l’analyse et la réflexion avant de passer à l’action dans un projet de cession ou d’acquisition, non pas en ayant vainement tenté d’éliminer tous les risques, mais en ayant appris à les apprivoiser.

Toute l’équipe de Closing reste à votre disposition pour vous aider à identifier, analyser et ensuite apprivoiser ces risques.

Dans l’intervalle, nous vous proposons deux lectures qui nous semblent intéressantes pour nourrir votre réflexion. Bonne lecture !

1- “Coronavirus and buying a business – opportunity or potential disaster?”

Ce premier article provient du magazine Forbes, qui relaye les élucubrations de Richard Parker, bloggeur actif aux USA dans le conseil en M&A.

Ses conseils nous semblent avisés, notamment lorsque qu’il fustige ces intermédiaires qui nieraient la réalité actuelle pour pousser envers et contre tous les deals sur lesquels ils sont actifs, impatients de toucher leur commission de succès… Il a raison, fuyez-les comme la peste et entourez-vous plutôt de gens qui sauront faire passer votre intérêt avant leur commission : dans le contexte actuel plus encore qu’auparavant, vitesse ne veut pas dire précipitation, et se donner le temps de l’analyse est un must absolu. Lien vers l’article.

2- « Reste-t-il encore des opportunités de M&A au temps du coronavirus ? »

Article intéressant publié par nos confrères d’EY, basé sur les résultats de leur traditionnel Global Capital Confidence Barometer (GCCB, ou « Baromètre mondial de la Confiance des Entreprises ») (réalisé à partir des UK dans 46 pays) (voir lien ci-dessous vers PDF en anglais)

D’après ce baromètre et les conclusions d’EY, « ce serait une erreur de croire que la crise du coronavirus a subitement interrompu les activités de M&A. La réalité est tout autre. Le GCCB révèle que près d’un quart des interrogés commencent justement à voir des opportunités dans la situation actuelle. Mais on ne peut pour autant ignorer le fort impact de la crise. On attend que cette crise sanitaire soit sous contrôle, que la volatilité des prix soit de nouveau maîtrisée — les résultats des marchés financiers au cours des dernières semaines sont éloquents — et de bien comprendre quel est l’impact de la crise. Il est également important de savoir quelle position les banques vont adopter en matière de financement d’acquisitions : c’est là un autre point qui devra être clarifié avant de reprendre le chemin de la normalisation. Mais le fait qu’il soit extrêmement difficile de faire des prévisions à moyen et long terme en matière de M&A ne signifie pas pour autant qu’il n’y ait rien de positif à attendre. Les conséquences sur les M&A sont considérables, mais il n’est pas question d’un arrêt total, tout au plus d’un ralentissement. Lien vers l’article.


Nos dernières actualités

Pouvons-nous vous aider ?

Que vous soyez déjà bien avancé dans votre projet ou au début de votre réflexion, nous restons toujours ouverts à un premier contact sans engagement.

Namur

Place des Célestines,
21, boîte A
5000 Namur

T : + 32 (0)81 41 29 23

Liège

Rue d'Abhooz, 31 Z.I.
des Hauts-Sarts
4040 Herstal

T : + 32 (0)4 223 59 23

Brabant Wallon

Boulevard Baudouin 1er, 25
1348 Louvain-la-Neuve


T : + 32 (0)10 22 25 23

Luxembourg Belge

Rue de la Plaine, 9
6900 Marche-en-Famenne


T : + 32 (0)81 41 29 23

Gosselies

2, rue Antoine de Saint Exupéry,
6041 Gosselies

T : + 32 (0)81 41 29 23